Mes vergetures et moi : "Je t'aime moi non plus"


Longue histoire que celle de mon corps déformé de maman ;

Enceinte je l'ai adoré, de façon presque narcissique,
a user les miroirs à force de me regarder dedans comme dit la chanson.

Puis l'accouchement est arrivé et m'a défoncé le périnée
les premiers jours je ne le regardais pas (le ventre hein, pas le périnée ! Il faut suivre un peu !) 

J'étais trop occupée, 
j'avais trop besoin de profiter des premiers instants de mon bébé pour me tracasser l'esprit. 


Mais une fois rentrée chez moi, plus le choix,  il fallait affronter la triste réalité !

Enfin "plus le choix"... 
j'aurais eu beaucoup plus le choix si je n'avais pas eu un immense miroir dans ma chambre !

Si je trouve la conne qui a dit un jour :
"Viens chéri, on va installer un miroir plein pied de 2.50m par 1m dans la chambre, 
se sera pratique et ça apportera de la luminosité !!" 
Pfffff


Je pense que le mot le plus approprié pour décrire mon ressenti à cet instant est "CHOC",

Bien sûr je savais que mon corps serait différent, que les vergetures resteraient,  
mais je ne sais pas, je devais être imbibée comme un baba au rhum d'hormones, 
car enceinte elles ne me choquaient pas plus que ça, 
je me tartinais de crèmes au point d'avoir la peau du ventre plus grasse qu'un pan bagnat
sans pour autant m'inquiéter.
 
Peut être que lorsque je regardais mon ventre, je voyais uniquement le bébé qu'il contenait,
et que je faisais abstraction du reste,

Ou que j'étais atteinte du syndrome Bisounours qui fait que les femmes enceintes sont toujours parfois de grosses madeleines-roudoudou-mielleuses (si si ce mot est dans le Larousse je t'assure) 

Bref je me suis retrouvé face a ce corps que je ne connaissais pas, que je ne reconnaissais plus...

Je me suis dit que je m'étais transformé en créatures mi zèbre mi Jelly

Aujourd'hui j'arrive à en rire, mais à l'époque j'ai beaucoup,  beaucoup pleurer.

Mais les mois, puis les années sont passées, j'ai appris à m'accepter, à me regarder différemment, 
en grande partie grâce au site le corps des femmes, qui m'a permis de relativiser, 
de me dire que je ne suis pas la seule zebro-jelly de ce monde... ^^


Aujourd'hui mon regard est tout à fait différent, 

Bon ok... 
je ne porte plus de bikini, n'expose pas mes vergetures au grand public 
(ou alors il faut qu'ils payent cher)
et si on me proposait d'avoir le corps de Nabila, j'accepterais sûrement  
(J'ai dit le corps, pas le Q.I, notez bien) 

mais je les regarde différemment, j'ai appris à les accepter.

Je me dis que c'est un tatouage fait par mes enfants, 
il est unique et lorsque je les regarde je revois mon ventre rond, 
qui cachait les plus merveilleux des petits monstres en chocolat !

Et puis surtout, un jour Twix a passé ses petites mains sur mon ventre et m'a dit :
.
"C'est Twix et Twixette qui ont fait ces dessins !"
.
Depuis je crois que oui, je peux le dire, dans un sens j'aime mes vergetures !


5 commentaires :

  1. oui ma belle ! c'est le plus beau des dessins ;) (ok sauf à la plage où la grognasse d' à côté a eu 5 gosses et pas une vergeture ) mais tu es la plus jolie des mamans :)

    RépondreSupprimer
  2. Un bien joli article pour décrire ces stigmates laissés sur ton corps. Mais qui seront toujours le témoin de la venue de tes enfants, qui te rappelleront qu'ils ont pris vie en toi.

    RépondreSupprimer
  3. Ouep mais elle c'est rien qu'une connasse alors on en parle pas ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. comme toi , j'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre, mais je ne les aime toujours pas...

    RépondreSupprimer
  5. Ho je connaît! Faudrait que je retrouve la photo (de mon ventre a sept mois) mais j'en ai pas mal aussi, et du coup jai investi dans le pareo pour la plage-piscine.

    RépondreSupprimer

- A R T I C L E S _ R E C E N T S


- A R T I C L E S _ L E S _ P L U S _ C O N S U L T E S -